Accouchement : choses importantes à savoir

    Mis à jour le 23 décembre 2021 |
    Publié le 10 mars 2020
    Fait vérifié
    Révisé par l'EBCOG, Conseil européen et Collège d’obstétrique et de gynécologie (European Board and College of Obstetrics and Gynaecology)
    Normes de vérification des faits de Flo

    Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant lexactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

    Le travail est un processus très important qui marque la fin de la grossesse et l'un des facteurs d'angoisses les plus courants chez les femmes enceintes. En comprenant mieux cet évènement à venir, vous pouvez retrouver un sentiment de maîtrise de ce processus. 

    Un accouchement peut se dérouler de deux façons : par voie basse ou par césarienne. Selon certaines circonstances et la progression du travail, l'une ou l'autre méthode peut être recommandée.

    Accouchement par voie basse

    Ce type de travail se divise en trois phases : la première (phases précoce, active et de transition), la deuxième (l'accouchement du bébé) et la troisième (la délivrance ou expulsion du placenta). 

    La première phase

    Le travail précoce dure jusqu'à 20 heures. Durant cette phase, des contractions peuvent survenir toutes les 5 à 30 minutes et durer de 30 à 45 secondes. De nombreux professionnel de santé conseillent à leurs patientes de rester à la maison pendant le travail précoce, de surveiller les signes, de se détendre et de se concentrer sur leur respiration pour gérer les contractions à la maison. 

    Le travail actif commence lorsque les contractions deviennent régulières et durent de 45 à 60 secondes toutes les 3 à 5 minutes. Cette phase du travail dure généralement de une à sept heures. Elle signale généralement qu'il est temps de partir à l'hôpital, car les contractions sont de moins en moins espacées les unes des autres en vue de la préparation à l'accouchement.

    Votre médecin vous suggérera de partir à l'hôpital plus tôt si vous présentez des symptômes tels que des saignements, des douleurs abdominales aigues, une réduction des mouvements du fœtus ou si votre poche des eaux se rompt. Si ces contractions surviennent alors que vous êtes à moins de 37 semaines de grossesse, il vous sera également conseillé d'aller à l'hôpital pour vous assurer que tout va bien.

    Phase de transition. Il s'agit de la dernière phase de la première étape du travail. Pendant cette phase, le col de l'utérus se dilate jusqu'à 10 centimètres, la tête du bébé (ou les fesses si c'est le cas) descend et l'envie de pousser se fait sentir.

    Accouchement du bébé

    En moyenne, cette étape dure de 30 minutes à 3 heures. La durée varie pour chaque accouchement, mais elle a tendance à être plus longue pour les mamans d'un premier enfant (primipares) et pour les femmes qui bénéficient d'une anesthésie péridurale.

    L'étape la plus cruciale de cette phase est la sortie de la tête du bébé. À ce stade, une ouverture du périnée (épisiotomie) peut être réalisée dans certains cas. Après cela, le corps du bébé sort généralement assez rapidement. Les médecins couperont le cordon ombilical, aideront à dégager les voies respiratoires du bébé, si nécessaire, et procéderont à tous les examens nécessaires. 

    Normalement, vous aurez le temps de vous reposer, de souhaiter la bienvenue à votre bébé ou même de tenter un contact peau à peau avant de passer à la phase finale de l'accouchement : l'expulsion du placenta.

    Expulsion du placenta

    Après l'accouchement, la troisième phase du travail, l'expulsion du placenta, commence. Normalement, l'expulsion du placenta prend environ 30 minutes. 

    Votre médecin vérifiera la taille, la consistance, la forme et l'intégrité du placenta. Il ou elle en examinera les deux côtés ainsi que la façon dont le cordon est fixé. Cet examen fournit des informations sur la grossesse et donne au corps médical des indications pour la gestion de vos soins et de ceux de votre bébé. 

    Après l'expulsion du placenta, le médecin accoucheur examinera votre utérus, votre vagin et votre périnée pour déceler d'éventuels saignements et déchirures et les recoudra, le cas échéant.

    Après tout cela, il est temps de vous reposer, de dormir et de manger pour mieux reprendre des forces avant d'allaiter et de vous consacrer à votre bébé.

    Césarienne

    Une césarienne est une intervention chirurgicale au cours de laquelle le bébé est extrait de l'utérus maternel par l'abdomen. Cette procédure étant généralement planifiée à l'avance, vous devez arriver à la maternité à une date fixée. Mais parfois, elle peut être effectuée en urgence.

    Cas courants nécessitant une césarienne :

    • placenta praevia ou décollement du placenta ;
    • une différence trop grande entre la taille du fœtus et le bassin de la mère ;
    • présentation transverse du fœtus (lorsque le bébé est allongé sur le côté de l'utérus) ou présentation du siège ;
    • plusieurs césariennes subies par le passé.

    Récupération après l'accouchement

    L'utérus reste distendu pendant un certain temps après l'accouchement, mais il finira par retrouver pratiquement sa taille initiale. L'accouchement par voie basse et l'allaitement maternel accélèrent ce processus. 

    Les contractions des muscles de l'utérus sont stimulées par l'ocytocine, une hormone libérée pendant l'allaitement. C’est pourquoi le processus d’allaitement peut engendrer des douleurs dans le bas-ventre.

    L'accouchement est suivi de lochies, qui sont un écoulement composé de sang, de mucus et de tissu utérin. La couche interne de l'utérus sera entièrement cicatrisée entre six et huit semaines après l'accouchement.

    Contenu réalisé en association avec l'EBCOG, European Board & College of Obstetrics and Gynaecology (Collège et conseil européen d'obstétrique et de gynécologie).

    Historique des mises à jour

    Version actuelle (23 décembre 2021)

    Révisé par l'EBCOG, Conseil européen et Collège d’obstétrique et de gynécologie (European Board and College of Obstetrics and Gynaecology)

    Publié le (10 mars 2020)

    Dans cet article

      Essayer Flo app

      Sign up for our newsletter

      Our latest articles and news straight to your inbox.

      Thanks for signing up

      We're testing right now so not collecting email addresses, but hoping to add this feature very soon.