1. Votre cycle
  2. Ménopause
  3. Changements

Normes de vérification des faits de Flo

Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant l'exactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

Avancement en âge et santé sexuelle

De nos jours, les gens vivent et sont sexuellement actifs plus longtemps que par le passé. Alors, comment profiter au maximum de votre vie sexuelle pendant la seconde jeunesse ? 

En collaboration avec le Collège et conseil européen d'obstétrique et de gynécologie (European Board and College of Obstetrics and Gynaecology, EBCOG), nous partageons quelques conseils qui vous aideront à avoir de meilleures relations sexuelles après la ménopause.

La ménopause marque la phase finale du cycle de la vie reproductive d'une femme et est définie comme le moment auquel les dernières règles naturelles se produisent. Normalement, cela n'arrive pas d'un coup, c'est pourquoi l'on attend généralement un an après l'arrêt des règles pour parler de ménopause. Le processus commence par une période de diminution progressive de la production d'hormones sexuelles, la périménopause, qui conduit à l'arrêt des fonctions reproductive et menstruelle. Durant cette phase, les irrégularités menstruelles sont assez fréquentes.

En règle générale, la ménopause survient entre 45 et 55 ans et la transition vers la ménopause commence entre 3 et 7 ans avant. 

La ménopause commence lorsque les ovaires cessent de produire ou produisent très peu d'œstrogènes, ce qui entraîne la fin du cycle menstruel, même si l'on ne parle de ménopause qu'un an après les dernières règles.

Lorsque les taux d'œstrogènes diminuent, d'autres symptômes peuvent fréquemment survenir, tels que :

  • des changements d'humeur ;
  • la fatigue et des insomnies ;
  • une transpiration accrue et des bouffées de chaleur ;
  • la dépression ;
  • des palpitations cardiaques ;
  • des douleurs ou gênes musculaires et articulaires ;
  • la sécheresse vaginale.

Pendant la périménopause, la chute des hormones sexuelles n'est pas nécessairement synonyme de baisse de la libido. Le plaisir ressenti au cours des relations sexuelles repose non seulement sur les hormones mais aussi sur la confiance en soi et la paix intérieure. De plus, il a été observé qu'au début de la ménopause, de nombreuses femmes ayant déjà atteint leurs objectifs de carrière, elles sont moins victimes du stress, ce qui est bénéfique à leur vie sexuelle. Un autre facteur qui peut également avoir un effet positif sur la vie sexuelle de certaines femmes est le fait que la contraception n’est plus nécessaire.

Cependant, pour certaines, cette baisse des hormones sexuelles peut être à l'origine de la sécheresse vaginale et en conséquence, d'une perte d'élasticité et d'épaisseur des tissus vaginaux et éventuellement de douleurs lors des rapports sexuels. Souvent, la sécheresse vaginale s'accompagne d'une baisse de la libido et ce, à cause de la peur d'avoir mal pendant les rapports sexuels. 

Voici quelques conseils pour avoir une vie sexuelle agréable après la ménopause. 

1. Lubrifiants et hydratants.

L'une des meilleures façons de réduire la sécheresse pendant les rapports sexuels est d'augmenter l'humidité avec un lubrifiant qui peut être appliqué sur les parties génitales.    

2. Le traitement hormonal de substitution

Le traitement hormonal de substitution (THS) postménopausique peut aider à traiter la carence en œstrogènes liée à la ménopause. Les médicaments prescrits pendant le THS contiennent des analogues des hormones sexuelles féminines, œstrogènes et progestérone, et peuvent être pris par voie orale, cutanée ou vaginale.

Il est important de se rappeler que la ménopause n'est qu'une autre phase de la vie, et la bonne nouvelle est que bon nombre de ses symptômes peuvent être traités.

Voici quelques points supplémentaires à prendre en compte :

  • Une maladie sexuellement transmissible peut être contractée à tout âge, il est donc recommandé aux femmes ayant plusieurs partenaires d'utiliser des préservatifs même après leur 50ème anniversaire.
  • Au cours de la première année après les dernières règles, il est important d'avoir recours à un moyen de contraception pour éviter une grossesse non désirée, car l'ovulation peut se produire spontanément pendant cette période. 

Contenu réalisé en association avec l'EBCOG, European Board & College of Obstetrics and Gynaecology (Collège et conseil européen d'obstétrique et de gynécologie).

https://www.ebcog.org/post/2018/01/21/ageing-and-sexual-health https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/sexual-health/in-depth/sexual-health/art-20046698