1. Votre cycle
  2. Mode de vie
  3. Hygiène et beauté

Normes de vérification des faits de Flo

Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant l'exactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

Piercing génital : nous parions que vous ne saviez pas tout cela !

Le piercing génital est un moyen surprenant d'exprimer son style personnel et d'intensifier son plaisir sexuel. Cependant, nous vous recommandons de prendre en considération tous les avantages et les inconvénients avant de prendre une décision finale.

Types de piercings vaginaux

Parmi les types les plus courants de piercings au niveau des organes génitaux féminins, citons :

  • le piercing Christina également connu sous le nom de piercing Vénus ;
  • le piercing du clitoris ;
  • le piercing fourchette ;
  • le piercing Princesse Diana ;
  • le piercing Princesse Albertina ;
  • le piercing horizontal du capuchon du clitoris ;
  • le piercing vertical du capuchon du clitoris ;
  • le piercing Triangle ;
  • le piercing des petits lèvres ;
  • le piercing des grandes lèvres.

Le piercing vertical du capuchon du clitoris

Le piercing vertical du capuchon du clitoris est le piercing intime féminin le plus courant. Du fait de la structure verticale des organes génitaux féminins, les piercings verticaux du capuchon du clitoris guérissent très rapidement. Pour le piercing vertical du capuchon du clitoris, une tige légèrement incurvée est placée directement à travers la peau recouvrant le clitoris. 

Ce piercing du capuchon du clitoris étant placé verticalement, il épouse parfaitement l’anatomie des femmes qui le portent.

Avec ces piercings, les bijoux pouvant être portés peuvent être un anneau circulaire ou une barre fermée par deux boules vissées droite ou incurvée, appelée « barbell ». Pour éviter toute infection, veillez à l'hygiène de votre vagin et à ce que les bijoux soient désinfectés.

Le piercing horizontal du capuchon du clitoris

Un piercing horizontal est un piercing effectué horizontalement dans le capuchon du clitoris. Lors de ce piercing, une boucle disposant d'une perle reposant sur le clitoris est posée. Celle-ci offrira des sensations à celle qui la porte.

Le piercing horizontal du capuchon du clitoris diffère de son homologue portant pratiquement le même nom (piercing vertical du capuchon du clitoris) par son orientation.

Le piercing horizontal du capuchon du clitoris ne peut être fait que chez les femmes avec une anatomie très particulière : le capuchon doit être suffisamment proéminent pour que le piercing reste à plat lorsque vous avez les jambes serrées.

Le piercing Triangle

Le piercing Triangle est récent. Il a été réalisé pour la première fois au début des années 1990. Pour ce type de piercing, une barbell cintrée (barre fermée par deux boules vissées) ou une boucle avec perle passe horizontalement à travers le capuchon du clitoris, derrière le clitoris et passe sous la hampe du clitoris.

La stimulation que procure ce type de piercing génital s'explique par une sensation supplémentaire derrière le clitoris. Le piercing Triangle est très différent des autres piercings génitaux, comme les piercings du capuchon du clitoris plus répandus, qui stimulent l'avant du clitoris.

Le piercing des petites lèvres

Le piercing des petites lèvres est un piercing facile à se faire poser et qui cicatrise rapidement.

Lors de ce piercing, les petites lèvres sont percées. Ces piercings traversent les replis sans poils de la peau à l'arrière des grandes lèvres externes (au niveau des petites lèvres) qui entourent le vestibule du vagin. La peau est fine (mais résistante) et douce, avec un bon apport de sang. La cicatrisation est donc rapide : généralement 4 à 6 semaines.

Vous pouvez ressentir une légère gêne ou des pincements en position assise durant la phase initiale de cicatrisation. Dans ce cas, il vaut mieux éviter de faire du vélo pendant quelques semaines. 

Comment se faire poser un piercing génital

Le piercing génital est un type d'ornement corporel. Un trou est fait à l'aide d'une aiguille et un bijou passant dans ce trou est posé sur les organes génitaux.

Les piercings génitaux doivent toujours être pratiqués par un perceur professionnel agréé. 

Pour faire le piercing, le perceur professionnel nettoie d’abord la peau des organes génitaux, puis fait une marque sur l’endroit où il percera. Le perceur ne doit utiliser que du matériel et des bijoux stériles et scellés.

Après avoir fixé un bijou à une aiguille, le perceur insérera l'aiguille dans la peau de la partie génitale à percer. Une fois la procédure terminée, le perceur professionnel vous indiquera comment prendre soin de votre piercing génital.

Assurez-vous d'enlever tous les bijoux génitaux au moment du travail et de l'accouchement.

Complications possibles

Les piercings génitaux féminins peuvent entraîner de graves problèmes de santé et les femmes doivent être conscientes des complications.

Des saignements, des infections bactériennes, des lésions nerveuses, des cicatrices à l'endroit du piercing, des réactions allergiques aux bijoux, une altération et des traumatismes des tissus, les hépatites B et C et VIH sont certaines des complications et des risques associés au piercing génital féminin.

Cependant, ces complications peuvent être évitées en utilisant du matériel de piercing et des bijoux stériles et neufs.

Comme vous vous en doutez, les piercings génitaux peuvent compliquer un accouchement, en raison de leur proximité avec le canal utérin.

Armstrong, M. L., Caliendo, C., & Roberts, A. E. (2006). Genital piercings: What is known and what people with genital piercings tell us. Urologic Nursing, 26(3), 173.

Armstrong, M. L., Koch, J. R., Saunders, J. C., Roberts, A. E., & Owen, D. C. (2007). The hole picture: risks, decision making, purpose, regulations, and the future of body piercing. Clinics in dermatology, 25(4), 398-406.

Caliendo, C., Armstrong, M. L., & Roberts, A. E. (2005). Self‐reported characteristics of women and men with intimate body piercings. Journal of Advanced Nursing, 49(5), 474-484.

Millner, V. S., Eichold II, B. H., Sharpe, T. H., & Lynn Jr, S. C. (2005). First glimpse of the functional benefits of clitoral hood piercings. American journal of obstetrics and gynecology, 193(3), 675-676.

Quaranta, A., Napoli, C., Fasano, F., Montagna, C., Caggiano, G., & Montagna, M. T. (2011). Body piercing and tattoos: a survey on young adults' knowledge of the risks and practices in body art. BMC public health, 11(1), 774.

Lire la suite