1. Flo — une application pour bénéficier d'un calendrier de son ovulation, du suivi de ses règles et de sa grossesse
  2. Votre cycle
  3. Santé
  4. Émotions

Qu'est-ce que l'image corporelle ? Le guide de Flo vers l’amour de soi

L'image corporelle relève de la perception que vous avez de votre physique et des sentiments (positifs, négatifs ou les deux) et pensées qui résultent de cette perception. Les personnes submergées par des réflexions et obsessions relatives à leur apparence et à leurs défauts peuvent présenter un trouble de l'image corporelle ou un trouble de dysmorphie corporelle.

Définition de l'image corporelle

L'image corporelle fait référence à la façon dont une personne se voit et s'identifie. Il s'agit de la perception que chacun a de son physique ou de l’esthétique de son propre corps. Ces sentiments peuvent être négatifs, positifs ou les deux et sont influencés par des facteurs individuels et environnementaux. L’image corporelle peut affecter la santé d’une personne.

L'image corporelle est une construction complexe et comprend des pensées, des croyances, des sentiments, des perceptions et des comportements. La façon dont nous nous visualisons et visualisons notre corps a des conséquences sur notre santé et nos relations.

Image corporelle et troubles de l'alimentation

Bien que les troubles de l'alimentation ne relève pas d'une cause unique, la recherche indique qu'une image corporelle de soi négative est la cause la plus connue de développement de l'anorexie mentale et de la boulimie.

L’anorexie mentale est une maladie alimentaire grave caractérisée par un indice de masse corporelle inférieur à 17,5, une peur intense de la graisse corporelle et une activité physique excessive.

La boulimie implique une frénésie alimentaire combinée à des comportements destinés à contrecarrer le gain de poids, tels que les vomissements, l'utilisation de laxatifs, de lavements ou de diurétiques et de l'exercice physique excessif.

Les patients atteints de boulimie ont souvent honte de leur consommation excessive de nourriture et se préoccupent excessivement de leur poids. Cependant, contrairement aux patients anorexiques, ils maintiennent généralement un poids normal (et peuvent présenter un excès de poids).

La recherche suggère qu'il existe un lien entre l'image corporelle et les troubles de l'alimentation.

Les troubles de l'alimentation sont des maladies mentales complexes provoquées par des facteurs génétiques et environnementaux, l'image corporelle négative étant un facteur potentiel. Une image corporelle négative est associée à des troubles de l'alimentation, car de nombreuses personnes atteintes de ces troubles accordent une grande importance à la taille et à la forme de leur corps pour déterminer leur propre valeur.

Cette estime de soi ou cette surévaluation de la forme et du poids est un symptôme de certains troubles de l'alimentation, mais pas de tous. 

Conseils pour aimer votre corps

Voici cinq façons d'apprécier votre corps basées sur des rituels simples permettant de s'aimer et de se sentir mieux dans sa peau.

1. La méditation

La méditation est un moyen excellent et efficace de se ressourcer. Chaque fois que vous vous sentez déprimée et que les pensées se bousculent dans votre esprit, vous pouvez toujours vous tourner vers la méditation. Ce qui est vraiment bien avec la méditation est que vous pouvez la faire n'importe où. Trouvez un espace calme, tranquille et confortable ; fermez les yeux ; et commencez à prendre de grandes inspirations.

2. Maintenir une attitude positive

Rappelez-vous que d'autres personnes vous apprécient et se sentent bien en votre compagnie. Acceptez définitivement vos forces et vos faiblesses et évitez de vous comparer aux autres. Personne n'est parfait. Essayez de ne pas être trop critique envers vous ou les autres ni de porter de jugements.

3. Travail avec le miroir

Regardez-vous tous les jours dans le miroir et dites-vous : « Je t'aime. » Faites-le même si vous pensez avoir l'air bête !

Mettez quelques notes sur votre miroir avec des messages pleins d'amour et positifs sur votre beauté intérieure et extérieure. Se réveiller chaque matin avec un message gentil et affectueux adressé à votre corps et à vous-même peut contribuer à changer de manière très positive la relation que vous entretenez avec vous-même.

4. La gratitude

Témoigner votre gratitude à la personne que vous êtes est un moyen incroyable de stimuler votre amour-propre. Lorsque vous vous réveillez le matin et tous les soirs avant de vous endormir, notez deux choses dont vous êtes reconnaissante. C'est une belle façon de vous honorer et d'honorer votre vie. C’est le moment idéal pour remercier votre corps !

5. Entourez-vous de ce qui vous rend heureuse

Créez un environnement que vous aimez vraiment et où vous trouvez une joie et un bonheur immenses. Entourez-vous de fleurs fraîches, d'images de personnes que vous aimez, d'images positives, d'huiles essentielles, de vos livres préférés, etc. C'est un acte d'amour de soi que de sourire simplement en regardant autour de soi.

Ce n’est pas toujours facile, mais il est essentiel d'essayer de mieux aimer son corps. Travailler sur soi pour aimer et accepter son corps présente de nombreux avantages. Améliorer son image corporelle sans effort n'est pas possible, alors les stratégies ci-dessus prendront du temps avant de porter leurs fruits.

Travailler sur votre image corporelle peut vous être bénéfique, que vous ayez ou non des troubles de l'alimentation. Si vous êtes en conflit avec votre image corporelle, n'hésitez pas à parler à un professionnel de santé de confiance de ce qui vous préoccupe.

Gagne, D. A., Von Holle, A., Brownley, K. A., Runfola, C. D., Hofmeier, S., Branch, K. E., & Bulik, C. M. (2012). Eating disorder symptoms and weight and shape concerns in a large web‐based convenience sample of women ages 50 and above: Results of the gender and body image (GABI) study. International Journal of Eating Disorders, 45(7), 832-844.

Halliwell, E. (2015). Future directions for positive body image research. Body image, 14, 177-189.

Moulding, N. T. (2007). “Love your body, move your body, feed your body”: Discourses of self-care and social marketing in a body image health promotion program. Critical Public Health, 17(1), 57-69.

Olivardia, R., Pope Jr, H. G., Borowiecki III, J. J., & Cohane, G. H. (2004). Biceps and body image: the relationship between muscularity and self-esteem, depression, and eating disorder symptoms. Psychology of men & masculinity, 5(2), 112.

Rosen, J. C., Orosan, P., & Reiter, J. (1995). Cognitive behavior therapy for negative body image in obese women. Behavior therapy, 26(1), 25-42.

Rosen, J. C., & Ramirez, E. (1998). A comparison of eating disorders and body dysmorphic disorder on body image and psychological adjustment. Journal of Psychosomatic Research, 44(3-4), 441-449.

Thompson, J. K., & Smolak, L. (Eds.). (2001). Body image, eating disorders, and obesity in youth: Assessment, prevention, and treatment. Taylor & Francis.

Suivez votre cycle grâce à l'application Flo

Vous recevrez un SMS unique. Nous n'enregistrerons ni n'utiliserons votre numéro de téléphone à d'autres fins.