Ressources documentaires
Ressources documentaires
Calculateurs
Calculateurs
À propos
À propos
    Flo à deux est disponible ! Découvrez pourquoi et comment l’utiliser

    Pourquoi le tabac est-il mauvais pour la santé ? 14 raisons d'arrêter

    Mis à jour le 16 février 2022 |
    Publié le 07 septembre 2019
    Fait vérifié
    Révision médicale par Tanya Tantry, MD, Tanya Tantry, gynécologue en exercice, consultante médicale de Flo
    Normes de vérification des faits de Flo

    Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant lexactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

    Pour comprendre pourquoi le tabac est nocif, il est important de comprendre comment il est préjudiciable à pratiquement tous les organes du corps. Que ce soit le cœur, les poumons, les vaisseaux sanguins, la bouche ou même la peau, aucun organe n’est à l’abri des effets négatifs du tabac.

    Système cardiovasculaire

    Le tabagisme a des conséquences immédiates et à long terme sur le système cardiovasculaire. Les produits chimiques présents dans le tabac endommagent les muscles cardiaques et entraînent le rétrécissement des vaisseaux sanguins.

    Cela signifie que les fumeurs de moins de 40 ans sont cinq fois plus susceptibles d'être victimes d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque. Le monoxyde de carbone contenu dans la fumée de tabac se lie à l'hémoglobine et empêche le sang d'acheminer de l'oxygène vers les organes.

    Système immunitaire

    Il a également été démontré que l'usage du tabac affaiblit le système immunitaire et diminue la capacité de l'organisme à combattre les infections. Cela rend ce dernier plus vulnérable aux maladies et conduit à des maladies plus graves et de plus longue durée. Les fumeurs sont également deux à quatre fois plus susceptibles de contracter une pneumonie et d’autres infections respiratoires. 

    Cerveau

    Des études ont établi un lien entre le tabagisme et des lésions cérébrales ainsi que des troubles de la mémoire. Le tabac semble accélérer l’amincissement du cortex cérébral, responsable de la mémoire, du langage et de la perception.

    En outre, des recherches ont montré qu'il pouvait exister un lien entre le tabagisme et la démence ou le rétrécissement du cerveau (atrophie cérébrale). 

    Os

    En plus d’interférer avec l’absorption du calcium par le corps, les produits chimiques contenus dans le tabac peuvent endommager les cellules osseuses. Les fumeurs mettent plus de temps à guérir d'une fracture que les non-fumeurs et présentent plus de risques d'ostéoporose et de fractures.

    Poumons

    Fumer détruit les voies respiratoires ainsi que les sacs d'air des poumons, appelés alvéoles. Cela peut entraîner des maladies potentiellement mortelles telles que la pneumonie, le cancer du poumon et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

    Le goudron et les produits chimiques présents dans le tabac s'accumulent dans les poumons, provoquant une irritation et des lésions pulmonaires. 

    Bouche

    L'usage régulier du tabac augmente également les risques de développer un cancer de la bouche et des lèvres, de la langue, du pharynx ou du larynx, de plus, il favorise les caries et les maladies des gencives.

    La nicotine limite le flux sanguin vers la bouche, ce qui signifie que les plaies ou ulcères buccaux guériront beaucoup plus lentement. 

    Système reproducteur

    Les études montrent que le tabagisme peut entraîner des problèmes de fertilité chez les hommes et les femmes. Chez les hommes, les produits chimiques contenus dans le tabac endommagent les spermatozoïdes et peuvent entraîner une dysfonction érectile. Chez les femmes, ces produits chimiques affectent la production d'œstrogène, l'hormone responsable de l'ovulation. 

    En outre, ils peuvent induire une irrégularité des règles et une ménopause précoce. Globalement, les fumeurs sont 60 % plus susceptibles d'être stériles que les non-fumeurs. 

    Système cardiovasculaire

    Le monoxyde de carbone contenu dans la fumée de tabac se fixe sur l'hémoglobine et limite le flux d'oxygène dans le sang. Cela signifie que les fumeurs ont plus de risques de souffrir d'hypertension artérielle, de lésions des artères, de caillots sanguins et d'accidents vasculaires cérébraux.

    Estomac

    En détruisant la membrane protectrice de l'estomac, le tabac est responsable de la remontée des acides de celui-ci vers l’œsophage, ce qui entraîne des brûlures d’estomac et augmente le risque d’ulcère gastroduodénal. Les fumeurs sont également plus vulnérables au cancer de l'estomac et de l'œsophage.

    Peau

    Des études ont montré que les fumeurs courent deux fois plus de risques de souffrir d'un carcinome épidermoïde, le deuxième type de cancer de la peau le plus répandu. De plus, le tabac accélère le processus de vieillissement de la peau, car la nicotine empêche l’oxygène et les nutriments d’atteindre les cellules cutanées. 

    Système musculaire

    Le tabagisme a également des effets négatifs sur les muscles du corps. Les fumeurs ont tendance à voir leur force musculaire, leur masse musculaire et même leur flexibilité se réduire. 

    Niveaux d'énergie

    La plupart des fumeurs voient leur niveau d'énergie en général diminuer. Cela est dû à l'altération de la circulation de l'oxygène et des nutriments dans leur sang. 

    Santé mentale

    La plupart des fumeurs se servent de la cigarette pour apporter un soulagement temporaire à leur stress, pourtant, l'effet à long terme de cette habitude est, en réalité, une augmentation de l'anxiété, du stress et de la dépression. La nicotine stimule la libération de dopamine dans le corps, l'hormone du bien-être qui active le circuit de la récompense du cerveau. 

    Manger des aliments sucrés ou raffinés a un effet similaire. Cependant, avec le temps, le tabagisme entrave la capacité de l’organisme à produire sa propre dopamine, ce qui crée parfois une dépendance à vie. 

    Santé physique

    Outre les nombreux effets nocifs du tabagisme sur les organes et les systèmes du corps, des décennies de recherche ont prouvé son lien avec de nombreux types de cancer. Ceux-ci incluent le cancer du poumon, le cancer du pancréas, le cancer de la bouche et des lèvres, le cancer de la vessie, etc.

    Fumer a des effets profondément néfastes sur le corps et cela est avéré. Le tabac est souvent associé à un risque accru de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de plusieurs formes de cancer et de problèmes de fertilité.

    La dépendance à la nicotine rend l'arrêt de la cigarette extrêmement difficile. Mais arrêter de fumer présente de nombreux avantages, parmi lesquels, la possibilité d’inverser une grande partie des dommages causés par le tabagisme.

    Historique des mises à jour

    Version actuelle (16 février 2022)

    Révision médicale par Tanya Tantry, MD, Tanya Tantry, gynécologue en exercice, consultante médicale de Flo

    Publié le (07 septembre 2019)

    Dans cet article