Comment différencier une fausse couche des règles ?

    Publié le 26 septembre 2023
    Fait vérifié
    Révision médicale par Dre Allison Rodgers, Endocrinologue de la reproduction, obstétricienne et gynécologue, Centres de fertilité de l’Illinois, Illinois, États-Unis
    Écrit par Catriona Innes
    Normes de vérification des faits de Flo

    Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant lexactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

    Si vous essayez d’avoir un bébé, la découverte de sang sur vos sous-vêtements peut être difficile à accepter. Une médecin nous explique comment différencier une fausse couche des règles.

    Si vous êtes au stade de votre cycle où vos règles sont imminentes (vous pouvez utiliser notre calculatrice de règles pour vérifier), et que vous essayez d’avoir un bébé ou pensez être déjà enceinte, le fait de voir du sang sur vos sous-vêtements peut susciter beaucoup d’émotions. Vous vous demandez peut-être quelle en est la cause, si c’est le signe d’un saignement de début de grossesse (comme les saignements d’implantation), d’une fausse couche précoce ou s’il s’agit de vos règles. Il est donc tout à fait naturel de vouloir examiner la consistance et la couleur du sang pour voir si celles-ci sont différentes de vos règles habituelles.

    Il est totalement normal de réagir ainsi. Où que vous en soyez dans votre parcours de fertilité, il peut s’agir d’une période difficile et anxiogène. Pour vous aider à obtenir des réponses et, espérons-le, vous rassurer, nous avons demandé à Dre Amanda Kallen, professeure agrégée d’obstétrique, de gynécologie et d’endocrinologie de la reproduction à la faculté de médecine de l’université de Yale, dans le Connecticut (États-Unis), de nous donner son point de vue.

    Fausse couche précoce ou règles : savoir faire la différence

    Comment savoir si on a fait une fausse couche sans savoir si on est enceinte ? Nous savons à quel point il peut être angoissant de voir du sang ou du spotting sur ses sous-vêtements lorsque l’on essaie d’avoir un bébé, ou si l’on pense être déjà enceinte sans avoir encore fait de test de grossesse. Malheureusement, à ce stade précoce, il peut être presque impossible de faire la différence entre les règles et une fausse couche précoce (on parle alors de grossesse biochimique si elle se produit au cours des cinq premières semaines de grossesse).

    Comme Dre Kallen nous l’explique : « Les symptômes [à ce stade de votre cycle] des règles et d’une grossesse biochimique sont très similaires. » Vous pouvez constater notamment des saignements vaginaux et des crampes, mais nous y reviendrons plus tard. Il est très contrariant de savoir qu’il y a tant de similitudes entre une fausse couche précoce et les règles, surtout lorsqu’on sait à quel point ces deux événements n’ont rien à voir. Il existe toutefois quelques méthodes pour faire la différence entre les deux.

    Selon Dre Kallen, la première chose à faire est d’effectuer un test de grossesse. Vous pouvez faire un test de grossesse même si vous perdez du sang. Si le test est négatif, c’est probablement qu’il s’agit de vos règles. Si c’est le cas, mais que vos saignements semblent différents (par exemple, s’ils sont plus abondants ou plus légers ou s’ils sont irréguliers), il est préférable de consulter votre médecin pour vous assurer que tout va bien.

    Si le test est positif, essayez de ne pas paniquer. Vous vous demandez peut-être comment est le sang d’une fausse couche précoce ? Les saignements pendant la grossesse peuvent être effrayants, mais ils ne sont pas forcément synonymes de fausse couche. Le spotting (saignements légers) est en fait un signe précoce courant de la grossesse. « Les saignements pendant la grossesse sont très courants », rassure Dre Kallen. Entre 15 et 25 % des personnes auront des saignements pendant le premier trimestre. Vous pouvez avoir des saignements d’implantation, qui se produisent lorsque l’embryon s’implante dans la paroi de votre utérus. 

    Toutefois, les saignements peuvent aussi être le signe d’une fausse couche biochimique. Si vous pensez que c’est votre cas, consultez votre médecin pour obtenir de l’aide et des conseils.

    N’oubliez pas que pour différencier une fausse couche des règles il faut avant tout faire un test de grossesse. « Si vous n’avez pas fait de test de grossesse, il n’y a aucun moyen concret de savoir si les saignements sont dus à une grossesse biochimique ou s’il s’agit de vos règles normales », explique Dre Kallen. Comme toujours, si vous avez la moindre inquiétude, contactez votre médecin. 

    Reconnaître les règles

    Maintenant que nous savons à quel point il est difficile de faire la différence entre les règles et une fausse couche sans faire de test de grossesse, examinons quelques-uns des signes qui indiquent qu’il s’agit peut-être de vos règles.

    Nos corps sont tous différents, il est donc logique que nos cycles menstruels le soient aussi. Les règles peuvent survenir tous les 28 jours environ, mais une étude menée en collaboration avec Flo a révélé que seulement 16 % des femmes déclaraient avoir un cycle de cette durée. Les spécialistes considèrent plutôt qu’un cycle menstruel dure généralement entre 21 et 35 jours.

    Les saignements sont l’un des principaux signes de l’arrivée des règles. Ils durent en moyenne entre deux et sept jours et varient d’une personne à l’autre et même d’un cycle à l’autre. La couleur peut également varier. Elle peut aller du rouge lorsque les saignements sont le plus abondants au brun lorsqu’ils sont plus légers. Certaines personnes auront des saignements plus abondants que d’autres. Vous savez ce qui est normal pour vous, mais en général, vous perdrez entre 30 et 72 ml de sang (soit l’équivalent de 5 à 12 cuillères à café). Vous pouvez aussi observer des caillots de sang dans vos règles si votre flux est plus abondant.

    Parmi les autres signes des règles :

    • Les crampes menstruelles. Vous ressentirez probablement ces crampes dans le bas-ventre dans les jours précédant vos règles et pendant celles-ci.
    • Le syndrome prémenstruel (SPM). Il s’agit d’un état pathologique courant qui affecte environ 3 personnes menstruées sur 4. Les symptômes peuvent être de l’acné, des ballonnements, des sautes d’humeur, de la fatigue et une libido diminuée.
    • Les fringales. Vous avez soudainement envie de chocolat, de sucre et de boissons sucrées au moment de vos règles ? Rien d’étonnant. La recherche suggère que ces types de fringales sont dus aux fluctuations hormonales qui se produisent pendant cette période. 

    Bien entendu, les signes et les symptômes des règles ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Vous saurez ce qui est normal pour vous, et en cas d’inquiétude, il est important de consulter votre médecin. 

    Cependant, vous devez toujours consulter votre médecin si « vos serviettes hygiéniques fuitent toutes les heures, si vous avez des saignements inhabituels, abondants ou continus, si vous ressentez des douleurs intenses, des crampes, des vertiges, une faiblesse, des frissons ou de la fièvre », conseille Dre Kallen. Votre médecin peut également vous aider à déterminer si vos saignements correspondent à vos règles, aux saignements d’implantation ou à une fausse couche.

    À quoi ressemble une fausse couche ?

    Alors, comment savoir si on fait une fausse couche ? Comme pour les règles, Dre Kallen explique que les symptômes d’une fausse couche au cours du premier trimestre « comprennent des saignements (abondants ou légers), des crampes et/ou des douleurs. Les symptômes peuvent varier considérablement, allant de crampes intenses à des saignements peu abondants ou inexistants ». Lorsqu’il n’y a pas de signes ou de symptômes, on parle de fausse couche silencieuse. 

    Dans le cas d’une fausse couche lors des cinq premières semaines de grossesse (grossesse biochimique), les saignements peuvent être plus abondants, avec des caillots de sang, et des crampes plus intenses que lors des règles habituelles. Il n’existe pas de traitement médical pour une grossesse biochimique, mais vous pouvez consulter votre médecin pour obtenir des conseils et vous rassurer. 

    Il est tout à fait compréhensible de considérer une fausse couche comme une perte et de ressentir une douleur psychologique, de la tristesse, du chagrin et de l’anxiété. « Vous pouvez ressentir tout un éventail de symptômes physiques et émotionnels différents », explique Dre Kallen. Vous pouvez « éprouver du chagrin, de la torpeur, de l’anxiété, de la tristesse et avoir des difficultés à dormir ou à manger » après une grossesse biochimique ou une fausse couche tardive. De même, elle ajoute que « vous pouvez ne pas vous sentir triste du tout ». Il n’y a pas de bon ou de mauvais ressenti. 

    Sachez également que la probabilité de fausses couches à répétition est très faible : seulement 1 % des personnes font des fausses couches à répétition. Si vous faites plusieurs fausses couches, il peut être utile de demander l’avis de spécialistes en endocrinologie de la reproduction.

    Combien de temps après une fausse couche les règles reviennent-elles ?

    De la même façon que chacun de nos cycles varie, l’arrivée des règles après une fausse couche peut également varier. « Il faut généralement attendre entre 4 et 6 semaines », indique Dre Kallen. « Cela dépend vraiment du stade auquel en était la grossesse. » 

    Tout comme il est possible de tomber enceinte après un avortement, il est possible de retomber enceinte seulement deux semaines après une fausse couche. Toutefois, si vous ne souhaitez pas retomber enceinte tout de suite et que vous préférez prendre le temps de vous rétablir émotionnellement et physiquement, vous pouvez envisager d’utiliser un moyen de contraception. Vous pouvez également attendre d’avoir eu vos règles suivantes pour recommencer à essayer, afin de pouvoir suivre votre cycle à l’aide d’une application comme Flo. Il s’agit d’une décision vraiment personnelle, et il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour essayer d’avoir un autre bébé si tel est votre choix.

    Les points à retenir : savoir différencier la fausse couche précoce des règles

    Comme nous l’avons vu, les symptômes d’une fausse couche et des règles sont très similaires, en particulier dans les cinq semaines qui suivent les dernières règles. Le meilleur moyen de faire la différence est d’effectuer un test de grossesse. Souvenez-vous : des saignements et des douleurs légères ou modérées sont fréquents en début de grossesse, de sorte que l’apparition de ces symptômes n’est pas nécessairement synonyme de grossesse biochimique ou de fausse couche. Toutefois, si vous avez la moindre inquiétude, n’hésitez pas à contacter votre médecin. 

    S’il s’avère que votre grossesse a été interrompue, faites preuve de bienveillance envers vous-même et demandez de l’aide si vous en ressentez le besoin. « Il est important de prendre le temps nécessaire pour faire son deuil, quel que soit le stade de la grossesse au moment de la fausse couche. Faites preuve d’indulgence et ne vous culpabilisez pas », rassure Dre Kallen.

    « Demandez de l’aide à vos proches et aux ami·e·s en qui vous avez confiance », poursuit-elle. « Les groupes de conseil et de soutien sont de bonnes ressources. Si vous avez à nouveau un projet de grossesse, parlez à votre médecin du meilleur moment pour commencer et de la nécessité éventuelle d’effectuer d’autres tests avant de vous lancer. »

    Références

    « Bleeding during Pregnancy. » The American College of Obstetricians and Gynecologists, www.acog.org/womens-health/faqs/bleeding-during-pregnancy. Consulté le 22 déc. 2022.

    « Chemical Pregnancy. » Cleveland Clinic, https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/22188-chemical-pregnancy. Consulté le 22 déc. 2022.

    « Early Pregnancy Loss. » The American College of Obstetricians and Gynecologists, www.acog.org/womens-health/faqs/early-pregnancy-loss. Consulté le 22 déc. 2022.

    Hendriks, Erin, et al. “First Trimester Bleeding: Evaluation and Management.” American Family Physician, vol. 99, n° 3, févr. 2019, p. 166–74.

    « Implantation Bleeding: Common in Early Pregnancy? » Mayo Clinic, 19 avr. 2022, www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/pregnancy-week-by-week/expert-answers/implantation-bleeding/faq-20058257.

    « Overview: Periods. » NHS, 2020, www.nhs.uk/conditions/periods/.

    « Menstrual Cycle: What’s Normal, What’s Not. » Mayo Clinic, 6 déc. 2022, www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/womens-health/in-depth/menstrual-cycle/art-20047186.

    « Menstrual Cramps. » Mayo Clinic, 30 avr. 2022, www.mayoclinic.org/diseases-conditions/menstrual-cramps/symptoms-causes/syc-20374938.

    « Miscarriage. » Mayo Clinic, 16 oct. 2021, www.mayoclinic.org/diseases-conditions/pregnancy-loss-miscarriage/symptoms-causes/syc-20354298.

    Krishnan, Sridevi, et al. « Menstrual Cycle Hormones, Food Intake, and Cravings. » The FASEB Journal, vol. 30, suppl. 1er avril 2016, https://doi.org/10.1096/fasebj.30.1_supplement.418.6.

    « Premenstrual Syndrome (PMS). » Mayo Clinic, 25 févr. 2022, www.mayoclinic.org/diseases-conditions/premenstrual-syndrome/symptoms-causes/syc-20376780.

    « Repeated Miscarriages. » The American College of Obstetricians and Gynecologists, www.acog.org/womens-health/faqs/repeated-miscarriages. Consulté le 22 déc. 2022.

    Historique des mises à jour

    Version actuelle (26 septembre 2023)

    Révision médicale par Dre Allison Rodgers, Endocrinologue de la reproduction, obstétricienne et gynécologue, Centres de fertilité de l’Illinois, Illinois, États-Unis
    Écrit par Catriona Innes

    Publié le (26 septembre 2023)

    Dans cet article

      Essayer Flo app

      Sign up for our newsletter

      Our latest articles and news straight to your inbox.

      Thanks for signing up

      We're testing right now so not collecting email addresses, but hoping to add this feature very soon.