Les pertes rosées, c’est quoi ? À quoi sont-elles dues ?

    Mis à jour le 28 novembre 2022 |
    Publié le 06 décembre 2022
    Fait vérifié
    Révision médicale par Dre Jenna Beckham, Gynécologue obstétricienne, WakeMed, Caroline du Nord, États-Unis
    Normes de vérification des faits de Flo

    Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant lexactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

    Vous avez remarqué des pertes vaginales de couleur rose dans vos sous-vêtements ? Une gynécologue nous explique à quoi correspondent ces pertes rosées, quelles sont les différentes causes et s’il faut s’en inquiéter.

    La couleur des pertes vaginales normales peut aller du transparent au blanc laiteux. Trouver des pertes roses dans vos sous-vêtements peut être perturbant, surtout lorsque vous n’avez pas vos règles. Mais ne vous inquiétez pas : c’est en fait un phénomène très répandu !

    Dre Jenna Flanagan, membre du comité Flo, gynécologue obstétricienne, indique que les pertes rosées ne doivent, au premier abord, pas être source d’inquiétude. « Dans de nombreux cas, il s’agit de pertes vaginales qui, mélangées à une petite quantité de sang, deviennent roses », dit-elle. 

    Dans cet article, Dre Flanagan vous présente tout ce qu’il faut savoir sur les pertes rosées : à quoi est due leur couleur, à quel moment il faut en parler à votre médecin, etc.

    Les pertes rosées, c’est quoi ?

    Tout d’abord, il est important de souligner qu’avoir des pertes vaginales est tout à fait normal. Les pertes vaginales désignent l’ensemble des sécrétions non menstruelles produites tout au long du cycle par les glandes présentes dans le vagin et le col de l’utérus. Elles permettent de maintenir la vulve propre et humide et la protègent des infections. 

    Il est fort probable que vous sachiez déjà à quoi ressemblent habituellement vos pertes. Si vous lisez cet article, c’est que vous vous demandez peut-être pourquoi vous avez des pertes rosées. Dans la plupart des cas, les pertes de couleur rose sont un mélange de sang frais et de pertes. Vous pouvez déterminer s’il s’agit de sang frais, car plus le sang passe de temps en dehors des vaisseaux sanguins et en contact avec l’air, plus il devient foncé. C’est ce que l’on appelle l’oxydation. C’est à cause de cette oxydation que vous pouvez avoir des pertes brunes à la fin de vos règles. 

    « Le sang peut venir de différentes parties du corps, notamment de la vulve, du vagin, du col de l’utérus ou de l’utérus », indique Dre Flanagan.

    Comment Flo peut vous aider ?

    À quoi ressemblent des pertes « normales » ?

    Ce que l’on considère comme des pertes « normales » varie bien évidemment d’une personne à l’autre. Toutefois, savoir ce que votre médecin considère comme des pertes normales peut vous aider à déterminer si quelque chose ne va pas. « Les pertes vaginales normales peuvent être transparentes, (légèrement) jaunes, blanches ou un mélange de ces couleurs », nous explique Dre Flanagan. « Pendant les cycles menstruels, les pertes se mélangent à du sang. Leur couleur peut alors varier de la couleur rouge vif à marron ou brune, à la couleur rouge foncé ou rose. »

    Les pertes peuvent être aqueuses, laiteuses, crémeuses, visqueuses ou gluantes. Vous avez sans doute remarqué que leur consistance change tout au long du cycle. Ceci est dû aux fluctuations hormonales. 

    Vous connaissez mieux que quiconque votre corps. Par conséquent, si vous remarquez des changements au niveau de vos pertes, notamment si elles deviennent roses, il pourrait s’avérer utile de déterminer, avec l’aide de votre médecin, à quoi cela est dû. Ainsi, enregistrer vos pertes peut vous être d’une grande utilité. Non seulement vous aurez toutes les informations dont votre médecin a besoin à portée de main, mais vous pourrez également identifier des tendances au fil des mois, par exemple déterminer si vos pertes rosées sont liées à votre cycle.

    Est-il normal d’avoir des pertes rosées avant les règles ?

    Les pertes rosées peuvent apparaître à n’importe quel moment de votre cycle. Si elles apparaissent juste avant ou après vos règles, elles peuvent être expliquées simplement. Comme indiqué plus haut, il y a de grandes chances que les pertes que vous avez remarquées soient juste un mélange de sang et de pertes normales.

    « Généralement, vous pouvez avoir des pertes rosées au début et à la toute fin de votre cycle menstruel », nous indique Dre Flanagan. Votre cycle menstruel correspond à la « libération de cellules sanguines par l’utérus. Lorsqu’une petite quantité de ce sang se mélange à des pertes vaginales normales, transparentes ou blanches, ces pertes deviennent roses. »

    Les règles ne sont pas la seule cause possible des pertes rosées. Juste avant l’ovulation, lorsque vos ovaires expulsent un ovule, votre taux d’œstrogène augmente. Votre muqueuse utérine s’épaissit pour vous préparer à une éventuelle grossesse. Après l’ovulation, si votre ovule n’a pas été fécondé, votre taux d’œstrogène chute. Cela peut entraîner un léger spotting (saignements survenant en dehors des règles). Il arrive que les pertes se mélangent au spotting provenant de l’utérus, rendant vos pertes roses. 

    Si vous avez récemment changé de méthode de contraception et prenez désormais un contraceptif hormonal comme la pilule ou utilisez un dispositif intra-utérin (DIU ou stérilet) ou un implant, il est possible que vous ayez de légers saignements en dehors de vos règles. Jusqu’à 50 % des femmes présentent de légers saignements durant les premiers mois de leur prise de contraception hormonale : il est donc tout à fait normal de présenter ce type de saignements. De même, en fonction du stérilet utilisé, environ 20 % des femmes présentent de légers saignements. 

    Il arrive parfois que les saignements entre les règles puissent être le symptôme d’autres problèmes de santé. Par exemple, des pertes inhabituelles et du spotting sont associés au syndrome des ovaires polykystiques, une pathologie courante qui affecte le fonctionnement des ovaires. D’autres causes peuvent être des troubles de la thyroïde, des fibromes (tumeurs bénignes), des polypes et certaines infections sexuellement transmissibles (IST). 

    Cependant, ce n’est pas toujours le cas : si vous présentez l’une de ces affections, le spotting sera généralement accompagné d’autres symptômes. Comme mentionné précédemment, si vous ressentez de l’inquiétude, contactez votre médecin pour lui parler de vos symptômes.

    Est-il normal d’avoir des crampes et des pertes rosées ?

    Oui, avoir des crampes et des pertes rosées pendant les règles est tout à fait normal. Selon Dre Flanagan, « Si les pertes apparaissent au début du cycle menstruel ou pendant celui-ci, les pertes rosées peuvent être accompagnées de crampes. » En fait, nous estimons que plus de la moitié des personnes ayant leurs règles ressentent des douleurs pendant un ou deux jours au moment de celles-ci.

    « En outre, si vous essayez de tomber enceinte ou l’êtes déjà, vous pourriez avoir de légères crampes et des pertes rosées. Ce saignement rose clair de début de grossesse peut faire penser à des règles, mais il correspond à des saignements d’implantation », nous explique Dre Flanagan. « Lorsque l’ovule fécondé s’implante dans la muqueuse utérine, certaines femmes présentent des crampes et ont des pertes roses. En effet, une petite quantité de sang est expulsée de l’utérus au moment de l’implantation. » 

    Les saignements d’implantation apparaissent généralement entre 10 et 14 jours après le début de la grossesse. Ces saignements peuvent durer plusieurs jours. En général, ces saignements peuvent être roses lorsque le sang se mélange à vos pertes. Habituellement, il n’y a pas de caillots sanguins dans le spotting d’implantation.

    Généralement, les pertes rosées ne durent pas longtemps. Souvent, elles s’expliquent facilement, en tenant compte des activités récentes et de certains facteurs.

    À quoi les pertes rosées peuvent-elles être dues ?

    Bien que la plupart du temps, le sang est à l’origine des pertes rosées, ce sang ne provient pas toujours des règles. « Les pertes rosées peuvent provenir de différentes parties du corps », indique Dre Flanagan. Par exemple : 

    • La vulve : Si vous présentez des lésions ou une sensibilité au niveau de la vulve (c’est-à-dire, au niveau de la peau externe de la zone vaginale), cela peut entraîner des pertes rosées en cas de mélange avec les pertes vaginales. Si vous rasez ou épilez à la cire les poils au niveau de votre vulve, cela peut causer de petites lésions. L’activité physique intensive peut également provoquer des frottements et des irritations cutanées, pouvant entraîner l’apparition de pertes rosées.
    • Le vagin et le col de l’utérus : Présenter des lésions ou des déchirures mineures dans le vagin après un rapport sexuel n’est pas rare. Le tissu du vagin est assez sensible. Toute insertion dans ce dernier peut provoquer des irritations ou des traumas. Les pertes peuvent alors devenir roses. Un fibrome mou ou polype (une petite excroissance bénigne) dans le vagin ou le col de l’utérus peut provoquer du spotting, souvent léger et rose. Certaines IST telles que la gonorrhée et la chlamydia peuvent entraîner des irritations et rendre les pertes rosées. Enfin, certaines infections vaginales telles que la vaginose bactérienne, les infections urinaires et les mycoses, peuvent aussi provoquer une inflammation du col de l’utérus ou du vagin, ainsi que des pertes roses.
    • L’utérus : Les saignements en dehors des règles peuvent traduire la présence d’excroissances bénignes dans l’utérus appelées polypes. Celles-ci ne sont pas cancéreuses. Elles sont accompagnées de douleurs au niveau du bas du dos et du bas du ventre.

    Enfin, « la constipation ou les hémorroïdes, qui correspondent au gonflement de vaisseaux sanguins à l’entrée de l’anus, peuvent provoquer du spotting ou des saignements. Ainsi, au moment où vous vous essuyez, des pertes roses peuvent faire leur apparition », nous indique Dre Flanagan. Il est tout à fait normal de s’inquiéter en cas de pertes rosées ou de spotting, qu’ils proviennent du vagin ou de l’anus. Si vous ressentez de l’inquiétude, prenez rendez-vous avec votre médecin pour déterminer d’où viennent vos pertes rosées.

    Que faire si vous remarquez que vos pertes sont roses ?

    Suivre votre cycle à l’aide d’une appli comme Flo peut vous permettre de mieux comprendre ce qui est normal pour vous et les changements pouvant provoquer l’apparition de pertes rosées. 

    « Suivre où vous en êtes dans votre cycle en cas de pertes roses est bénéfique », indique Dre Flanagan. Pouvoir identifier les éléments déclencheurs tels que les rapports sexuels, la constipation, l’activité physique intense ou essayer de concevoir peut aider votre médecin à déterminer ce qui provoque vos pertes roses.  

    « Si les pertes rosées persistent ou si elles sont accompagnées d’autres symptômes tels que des douleurs, des sensations de brûlure ou des démangeaisons, ou si vous pensez être enceinte, parlez-en à votre médecin », précise Dre Flanagan. « Généralement, les pertes rosées ne durent pas longtemps. Souvent, elles s’expliquent facilement, en tenant compte des activités récentes et de certains facteurs. »

    Conclusion sur les pertes rosées

    La bonne nouvelle est que, dans la majorité des cas, les pertes rosées peuvent s’expliquer assez facilement, et il est donc simple d’y remédier. Si vous remarquez des pertes rosées juste avant ou après vos règles, il n’y a généralement pas lieu de s’inquiéter. En revanche, si celles-ci apparaissent entre vos règles et, en particulier, si vous présentez d’autres symptômes comme une douleur en urinant ou lors de rapports sexuels, ou encore des pertes malodorantes ou des crampes à l’estomac, il est préférable de vous faire examiner par votre médecin pour écarter tout problème de santé.

    Enregistrer vos pertes et symptômes est un excellent moyen de savoir ce qui se passe dans votre corps. Cela permet également de fournir des informations à votre médecin pour qu’un diagnostic éclairé soit posé.

    Références

    Albers, Janet R., et al. “Abnormal Uterine Bleeding.” American Family Physician, vol. 69, n° 8, avril 2004, p. 1915–26. Consulté le 15 août 2022.

    Lichtin, Alan. “Does Blood Turn Blue?” Cleveland Clinic, 5 mai 2022, https://health.clevelandclinic.org/what-color-is-blood/. Consulté le 15 août 2022.

    Reed, Beverly G., et Bruce R. Carr. “The Normal Menstrual Cycle and the Control of Ovulation.” Endotext, édité par Kenneth R. Feingold et al., MDText.com, Inc., 2018. Consulté le 15 août 2022.

    Sim, Michelle, et al. “Vaginal Discharge: Evaluation and Management in Primary Care.” Singapore Medical Journal, vol. 61, n° 6, juin 2020, p. 297–301. Consulté le 15 août 2022.

    “Vaginal Discharge.” NHS, https://www.nhs.uk/conditions/vaginal-discharge/. Consulté le 15 août 2022.

    Villavicencio, Jennifer, et Rebecca H. Allen. “Unscheduled Bleeding and Contraceptive Choice: Increasing Satisfaction and Continuation Rates.” Open Access Journal of Contraception, vol. 7, mars 2016, p. 43–52. Consulté le 15 août 2022.

    “Mirena- Birth Control”, Women’s Health Matters, https://www.womenshealthmatters.ca/health-centres/sexual-health/birth-control/mirena/. Consulté le 15 août 2022.

    Historique des mises à jour

    Version actuelle (28 novembre 2022)

    Révision médicale par Dre Jenna Beckham, Gynécologue obstétricienne, WakeMed, Caroline du Nord, États-Unis

    Publié le (06 décembre 2022)

    Dans cet article

      Essayer Flo app