1. Flo — une application pour bénéficier d'un calendrier de son ovulation, du suivi de ses règles et de sa grossesse
  2. Votre cycle
  3. Santé
  4. Règles

Règles pendant la grossesse : est-ce possible ?

Malgré tout ce qu'on a pu prétendre, vous ne pouvez pas avoir de règles ou de menstruations pendant votre grossesse. Il est cependant courant de voir de petites pertes de couleur brun foncé ou rose pâle en début de grossesse.

Grossesse avec des règles : Est-ce possible ?

Certaines femmes peuvent avoir des saignements vaginaux passagers pendant leur grossesse, mais il est impossible d'avoir ses règles. Les règles n'ont lieu qu'en l'absence de grossesse.

Comment expliquer des « règles » pendant votre premier trimestre

Les femmes cessent d'avoir leurs règles pendant la grossesse, mais des saignements sont encore possibles. Ces saignements ne sont pas nécessairement synonymes de problèmes sous-jacents, mais il est important d’en comprendre la cause et de savoir s'il est nécessaire de consulter un médecin.

Les saignements ont tendance à se produire plus souvent au cours du premier trimestre de la grossesse qu'au cours du deuxième ou du troisième. Selon les estimations, environ 25 à 30 % des femmes enceintes ont des saignements à un moment ou un autre du premier trimestre de leur grossesse. Ces saignements ont diverses explications.

Saignements d'implantation

Cela fait référence aux petites pertes qui se produisent environ 10 à 12 jours après la conception, à peu près au moment où vous devriez avoir vos règles. Ces saignements sont toutefois moins intense que pendant des règles normales et ne durent que quelques jours. Cela est dû à l'implantation de l'ovule fécondé dans la muqueuse utérine.

Modifications du col de l'utérus

Les petits saignements pouvant survenir peu de temps après le début de votre grossesse, et plus particulièrement après un rapport sexuel, s'expliquent par les modifications que subit le col de l'utérus. Il n’y a pas lieu de vous inquiéter tant qu'il n'y a pas d'infection.

Autres causes

Des saignements plus abondants et ressemblant davantage à des règles au cours du premier trimestre de la grossesse peuvent être le signe d'un problème plus grave, notamment :

  • une grossesse extra-utérine ;
  • une infection ;
  • une fausse couche ;
  • une môle hydatiforme ;
  • une hémorragie sous-chorionique, également appelée hématome sous-chorionique (saignement entre le placenta et la paroi de l'utérus) ;
  • une maladie trophoblastique gestationnelle (GTD) comprend plusieurs tumeurs rares apparaissant dans les cellules se développant normalement dans le placenta.

Saignements plus tard au cours de la grossesse : pourquoi cela se produit-il

Les saignements sont possibles au cours des deuxième et troisième trimestres, bien que ce soit rare et puisse être le signe que quelque chose se passe. Il est important de consulter votre médecin si vous saignez alors que votre grossesse est plus avancée.

Parmi les causes possibles de saignements au milieu ou à la fin de la grossesse, notons :

  • Rapports sexuels: Les relations sexuelles au milieu et à la fin de la grossesse peuvent entraîner de petites pertes de sang ou des saignements légers dus à la plus grande sensibilité des tissus cervicaux et vaginaux pendant cette période.
  • Accouchement prématuré ou à terme​: Cela fait référence à l'accouchement avant les 37 semaines de grossesse. La dilatation cervicale et les contractions utérines surviennent généralement pour aider le fœtus à descendre, ce qui peut provoquer des saignements et le passage de pertes vaginales en grande quantité.
  • Placenta praevia​: Dans cette pathologie, le placenta est situé près ou au-dessus de l’ouverture du col de l'utérus. Les seuls symptômes sont les saignements vaginaux et un placenta praevia peut gêner l’accouchement et la naissance.
  • Décollement placentaire​: Le décollement placentaire est une urgence médicale se produisant en fin de grossesse, lorsque le placenta commence à se séparer de la muqueuse utérine avant la naissance du bébé. Il peut provoquer des saignements vaginaux abondants ainsi que d'intenses crampes et douleurs d'estomac.
  • Rupture utérine: La rupture utérine se produit lorsque les muscles utérins se déchirent ou se séparent pendant le travail. Elle est considérée comme une urgence médicale car des saignements vaginaux incontrôlables peuvent en résulter. Bien que rare, cette pathologie survient le plus souvent chez les femmes ayant des antécédents de chirurgie utérine ou d'accouchement par césarienne.

Quand devez-vous consulter votre médecin

Les petites pertes de sang ou les saignements légers au cours du premier trimestre ne sont généralement pas inquiétants par contre, les saignements accompagnés d'autres symptômes peuvent être le signe d'un problème plus grave et vous devez immédiatement consulter un médecin. Ces symptômes incluent des :

  • crampes et douleurs ;
  • évanouissements ou vertiges ;
  • caillots ou saignements abondants ;
  • douleurs intenses dans le bassin et l'estomac.

Il est également vivement recommandé de consulter votre médecin si vos saignements sont de couleur rouge vif et sont suffisamment abondants pour traverser une serviette hygiénique. Des douleurs pelviennes et des saignements vaginaux au début de la grossesse peuvent être le signe d'une grossesse extra-utérine. Consultez votre médecin le plus tôt possible si vous deviez avoir un doute. 

https://www.healthline.com/health/pregnant/period-and-pregnant

https://www.babycenter.com/404_can-you-get-your-period-while-youre-pregnant_7102.bc

https://www.medicalnewstoday.com/articles/322598.php

Lire la suite

Suivez votre cycle grâce à l'application Flo

Vous recevrez un SMS unique. Nous n'enregistrerons ni n'utiliserons votre numéro de téléphone à d'autres fins.