Qu’est-ce que l’hymen ? Tout ce que vous devez savoir

    Mis à jour le 16 mars 2023 |
    Publié le 28 mars 2023
    Fait vérifié
    Normes de vérification des faits de Flo

    Tout le contenu de Flo Health respecte les normes éditoriales concernant lexactitude des données de santé, la crédibilité des données et la mise à jour des informations. Pour savoir ce que nous faisons pour vous fournir les données les plus fiables sur la santé et le mode de vie, consultez nos principes de vérification du contenu.

    Lors de votre premier rapport sexuel, on dit que vous « perdez votre virginité ». Mais ce n’est pas si simple. Deux spécialistes en médecine de Flo brisent les mythes liés à l’hymen et expliquent ce qu’il est réellement

    En discutant avec vos ami·e·s après les cours d’éducation sexuelle, vous les avez peut-être entendu·e·s utiliser l’expression « perdre sa virginité ». Pour beaucoup d’entre nous, c’est en quelque sorte la première fois que l’on entend parler de l’hymen. Si vous ne savez pas exactement à quoi ressemble l’hymen ou quelle est sa fonction, sachez que vous n’êtes pas la seule personne dans ce cas. 

    L’hymen est petit, mais sa réputation est grande. Les mythes liés à cette fine membrane qui se trouve à l’entrée du vagin sont nombreux. L’une des principales idées reçues est que l’hymen se « déchire » au moment du premier rapport sexuel. En réalité, il peut se déchirer bien avant cela. Nous en parlerons plus loin.  

    Pour mettre fin une fois pour toutes à ces idées reçues, deux spécialistes en médecine de Flo expliquent ce qu’est l’hymen, où il se trouve et pourquoi il peut changer avec l’âge.

    Qu’est-ce que l’hymen ? 

    Pour faire simple, l’hymen est une membrane élastique en forme de « O » située à l’entrée du vagin (le vagin est le tube musculaire interne qui relie votre vulve à votre col de l’utérus). « Il ressemble à un mince anneau de peau qui entoure l’entrée du vagin », explique Dre Sara Twogood, gynécologue obstétricienne à Los Angeles (États-Unis). « Il peut être de forme et de taille irrégulières : ce n’est pas un cercle parfait ».

    Le terme « perdre sa virginité » suggère que l’hymen recouvre entièrement l’ouverture vaginale avant d’être rompu (perdu) lors du premier rapport sexuel, mais ce n’est pas le cas pour la plupart des femmes et personnes avec une vulve. Il est en fait très rare de naître avec un hymen sans ouverture.

    Peut-être que vous avez déjà utilisé un miroir pour observer votre vulve et l’entrée de votre vagin, mais que vous n’avez pas vu votre hymen. Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont votre corps change pendant la puberté et connaître le vrai nom des différentes parties de votre anatomie, une application comme Flo peut être très utile. Vous pourrez même calculer la date de votre ovulation.

    À quoi sert l’hymen ?

    Maintenant que vous savez où se trouve l’hymen, vous vous demandez peut-être à quoi il sert. 

    Alors que d’autres parties de l’anatomie de la vulve ont une fonction bien définie, Dre Beth Schwartz, professeure adjointe de gynécologie obstétrique et de pédiatrie à Philadelphie (États-Unis), explique que l’hymen n’a pas de fonction connue. « C’est un vestige embryonnaire [lorsque l’embryon se développe dans l’utérus] ». 

    Certaines recherches suggèrent que l’hymen pourrait contribuer à empêcher les bactéries d’entrer dans le vagin. Au fur et à mesure que les spécialistes en médecine continuent à étudier le corps humain, une autre fonction de l’hymen pourrait être identifiée. 

    À quoi ressemble l’hymen ? 

    Il peut être difficile de savoir ce qui est « normal » lorsque votre corps change et que vos règles commencent. Discuter avec vos proches de ce qui se passe dans votre corps peut vous rassurer. Mais, bien souvent, vous n’avez pas de point de référence. 

    N’oubliez jamais que votre vulve est unique et qu’il n’y en a pas de « parfaite ». Tant que vous êtes une personne heureuse et en bonne santé, tout va bien. Il en va de même pour l’hymen. 

    Il n’y a pas un seul type d’hymen : il est différent pour chaque personne. On distingue différents types d’hymens, que voici…

    L’hymen de forme annulaire ou semi-lunaire

    L’hymen annulaire ou semi-lunaire est considéré comme la forme la plus courante de l’hymen. L’hymen entoure votre ouverture vaginale, comme un anneau, puis, lorsqu’il se rompt ou s’étire, il ressemble davantage à un croissant de lune. 

    Si vous avez un hymen de forme annulaire ou semi-lunaire, il peut avoir un aspect légèrement différent selon la façon dont votre hymen s’est étiré ou rompu.  

    Hymen imperforé 

    Les hymens imperforés sont très rares. Un hymen imperforé recouvre complètement l’ouverture du vagin (comme un opercule). Cela empêche le sang des règles de s’écouler par le vagin et peut provoquer des douleurs abdominales ou pelviennes, car le sang reste coincé. 

    Les recherches sur le nombre de personnes ayant un hymen imperforé varient énormément. On estime qu’entre 1 personne sur 1 000 et 1 personne sur 10 000 ont un hymen de ce type. Continuez votre lecture pour savoir comment votre médecin peut vous aider si vous avez un hymen imperforé. 

    Hymen microperforé 

    On parle d’hymen microperforé lorsque l’hymen recouvre l’ensemble de l’ouverture vaginale, comme un opercule, à l’exception d’un petit trou. Bien que le sang des règles puisse être évacué par le vagin, cela peut être plus difficile, et de ce fait, vos règles peuvent durer plus longtemps. Il peut également être délicat et douloureux d’insérer un tampon ou d’autres objets.

    Hymen cribriforme 

    Ce type d’hymen est percé de nombreux petits trous, ce qui peut rendre difficile l’insertion d’un tampon. Cela peut également signifier que le sang des règles met plus de temps à s’évacuer, ce qui entraîne des règles plus longues. 

    Hymen labié 

    Chez les personnes qui ont un hymen labié, un morceau de peau entoure l’ouverture vaginale et un autre morceau s’étire dans la longueur de l’ouverture, comme un bout de ficelle, créant ainsi deux ouvertures vaginales plus petites au lieu d’une seule. Là encore, les personnes ayant ce type d’hymen peuvent avoir des difficultés à insérer ou à retirer un tampon. Un rapport sexuel avec pénétration peut déchirer ce morceau de peau supplémentaire.

    En quoi l’hymen change-t-il ?

    À la naissance, votre médecin vérifiera peut-être votre hymen pour voir si vous avez besoin d’une intervention chirurgicale pour retirer une partie de la membrane. Cependant, il n’est pas toujours facile de voir si vous avez un hymen imperforé, microperforé, cribriforme ou labié lorsque vous êtes si jeune. Il est possible que vous ne receviez ce diagnostic que beaucoup plus tard, à la puberté, une fois que vos règles ont commencé, par exemple si vous avez du mal à insérer un tampon ou que vos règles sont particulièrement longues ou douloureuses. 

    Cette opération est appelée hyménotomie. Votre médecin vous recommandera peut-être cette intervention si vous avez du mal à insérer un tampon ou si la forme de votre hymen empêche le sang des règles de s’évacuer de votre corps. 

    Cependant, la plupart des personnes ne se rendent même pas compte qu’elles ont un hymen. D’ailleurs, votre hymen ne reste pas le même à vie. Il change au fur et à mesure que vous grandissez :

    • L’hymen à la naissance : À la naissance, l’hymen peut sembler plus épais et plus charnu. Il peut être plus rigide et plus sensible. Dès la puberté, les ovaires commencent à produire une hormone appelée œstrogène. Cette hormone peut provoquer l’étirement de l’hymen. 
    • Hymen et perte de la virginité : la grande question. L’hymen se rompt-il lors de votre premier rapport sexuel avec pénétration ? Il est vrai que pour certaines personnes, l’hymen peut s’étirer ou se déchirer lors du premier rapport sexuel avec pénétration. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Si vous commencez à avoir des rapports sexuels, nous vous conseillons de lire notre article pour en apprendre plus sur comment obtenir un moyen de contraception. L’hymen peut se rompre ou s’étirer de nombreuses façons (nous y reviendrons plus loin).
    • L’hymen pendant la grossesse et après un accouchement par voie basse : Comme pendant la puberté, lorsque le taux d’œstrogène augmente pendant la grossesse, la membrane qui constitue l’hymen peut devenir encore plus élastique pour permettre l’accouchement. L’hymen peut s’étirer et se déchirer davantage pendant l’accouchement, lorsque le bébé sort du vagin. « Si l’hymen est étiré, il revient (presque) à la normale après l’accouchement, mais s’il est déchiré, il ne se reconstituera pas », explique Dre Sara Twogood.

    Que se passe-t-il quand l’hymen se rompt ? 

    « Se rompre » et « se déchirer » sont des verbes souvent utilisés lorsqu’on parle de l’hymen. Cette idée sous-entend que l’hymen scelle complètement l’ouverture de votre vagin jusqu’à ce qu’il soit percé et qu’un trou soit formé. Mais l’hymen ne se « rompt » pas vraiment de cette façon. Comme mentionné plus haut, la plupart des hymens ne scellent pas totalement l’entrée du vagin. 

    L’hymen est plutôt comme un anneau qui s’étire et se déchire parfois au fil du temps lorsque des objets le touchent ou pénètrent dans le vagin. Il se peut que vous ressentiez une légère douleur ou que vous constatiez du spotting (saignements légers), mais il se peut aussi que vous ne vous rendiez compte de rien.

    Comment l’hymen se rompt-il ? 

    Parlons donc de ce mythe de « perdre sa virginité » (sous-entendu perdre son hymen). Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’hymen de certaines personnes s’étire ou se déchire lors de leur premier rapport sexuel avec pénétration. Cela peut entraîner un léger saignement ou une légère douleur, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. 

    Il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles votre hymen peut déjà avoir été étiré avant votre premier rapport sexuel. Entre autres :

    • l’utilisation de tampons ou d’une coupe menstruelle ;
    • un examen pelvien ou frottis ;
    • différentes activités comme la natation, le vélo, le football et l’équitation ;
    • la masturbation avec ses doigts ou un sextoy.

    Tout cela est parfaitement normal et sain. Vous vous demandez peut-être si votre hymen peut repousser une fois qu’il a été « rompu ». Pour faire court, la réponse est non. Mais comme l’explique Dre Beth Schwartz, « on ne perd jamais son hymen, il est toujours là, potentiellement juste un peu étiré ou formé différemment ».

    Pourquoi l’hymen est-il associé au sexe ? 

    Si se mettre un tampon et faire du vélo peuvent rompre l’hymen, pourquoi est-il si souvent associé au premier rapport sexuel ? 

    La virginité a une signification différente en fonction des personnes. Dans vos cours d’éducation sexuelle ou ailleurs, on vous a peut-être dit qu’il s’agit du moment où une personne avec un pénis a des rapports sexuels avec pénétration avec une personne avec un vagin pour la première fois. D’autres personnes pourraient considérer toute forme d’intimité sexuelle comme une perte de virginité. En fin de compte, c’est à vous de décider, et ce n’est pas le déchirement ou non d’une toute petite membrane dans votre vagin qui définit si une personne est vierge ou non. Si le sujet de la virginité est source d’inquiétude ou de confusion pour vous, il peut être utile de parler à une personne adulte en qui vous avez confiance. 

    Pendant longtemps, certaines cultures ont associé le fait d’avoir un hymen qui n’a pas été étiré ou déchiré à un signe de virginité et donc de pureté. Comme vous le savez maintenant, médicalement parlant, c’est une idée reçue. Un hymen peut se rompre à tout moment chez une femme ou une personne avec une vulve, et cela peut n’avoir aucun lien avec une activité sexuelle.

    Ces mythes ont été associés à la pratique du « test de virginité », une procédure incroyablement néfaste qui consiste à soumettre une personne à un examen vaginal dans le but de prouver qu’elle est vierge. De nombreux médecins et organismes dédiés à la santé dénoncent ces tests de virginité.

    Le Collège américain des obstétriciens et gynécologues déclare qu’il ne fournira aucune directive relative aux tests de virginité parce qu’il est impossible de dire si une personne a eu des rapports sexuels simplement en regardant son vagin. De même, l’Organisation mondiale de la santé a qualifié le test de virginité de violation des droits humains. Sachez qu’en France, depuis le 24 août 2021, établir un certificat dit « de virginité » est puni d’un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

    Si des proches, des membres de votre famille ou votre partenaire vous demandent de « prouver » que vous êtes vierge, ou si vous pensez que vous risquez de subir un test de virginité, demandez de l’aide à une personne adulte de confiance (par exemple un·e enseignant·e ou membre de votre famille). 

    En France, vous pouvez appeler le 119 si vous n’avez pas encore la majorité (01 53 06 38 94 depuis l'étranger). Si vous avez plus de 18 ans, appelez le 3919 qui vous proposera une écoute et vous orientera vers des dispositifs d’accompagnement et de prise en charge. Vous pouvez également appeler le 116 006 : numéro gratuit d’aide aux victimes de toute sorte. 

    L’Hymen : les points à retenir

    L’hymen est la membrane qui entoure l’entrée du vagin. Sa forme et sa taille peuvent varier, mais il ne doit jamais vous faire mal et n’a pas de fonction ou de but précis (d’après la littérature médicale actuelle). 

    Bien que l’hymen soit associé à l’idée de « perdre sa virginité », il se peut que le vôtre soit déjà déchiré ou étiré bien avant votre premier rapport sexuel. Un tampon, une longue balade à vélo, ou même votre premier frottis peuvent déchirer ou étirer votre hymen. 

    Tout comme votre vulve, votre hymen est unique. Ce n’est jamais un indicateur de virginité, et le plus important est que vous compreniez votre corps et que vous vous sentiez bien dans votre peau. 

    Références

    “Virginity Testing.” The American College of Obstetricians and Gynecologists, www.acog.org/news/news-releases/2019/11/acog-statement-on-virginity-testing. Consulté le 21 nov. 2022.

    Amitai, Eitan, et al. “The Impact of Hymenectomy on Future Gynecological and Obstetrical Outcomes.” The Journal of Maternal-Fetal & Neonatal Medicine, vol. 33, n° 8, avr. 2020, p. 1400–04.

    “Cribriform Hymen.” Cleveland Clinic, https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/22258-cribriform-hymen. Consulté le 21 nov. 2022.

    Guy, Faye. “Virginity: What Does It Mean and Why Is It Outdated?” Brook, 9 sept. 2021, www.brook.org.uk/your-life/what-is-virginity/.

    “Health and Care Bill: Banning Virginity Testing.” GOV.UK, www.gov.uk/government/publications/health-and-care-bill-factsheets/health-and-care-bill-banning-virginity-testing. Consulté le 21 nov. 2022.

    “Hymen.” Cleveland Clinic, https://my.clevelandclinic.org/health/body/22718-hymen. Consulté le 21 nov. 2022.

    Independent Forensic Expert Group. “Statement on Virginity Testing.” Journal of Forensic and Legal Medicine, vol. 33, juill. 2015, p. 121–24.

    “Microperforate Hymen.” Cleveland Clinic, https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/23379-microperforate-hymen. Consulté le 21 nov. 2022.

    Nunziato, Jaclyn D. et Fidel A. Valea. “Reproductive Anatomy: Gross and Microscopic Clinical Correlations.” Comprehensive Gynecology, 8e édition, edité par David M. Gershenson et al., Elsevier, 2022, p 47–75.e1.

    Schaffir, Jonathan. “The Hymen’s Tale: Myths and Facts about the Hymen.” The Ohio State University, 20 févr. 2020, https://health.osu.edu/health/sexual-health/myths-and-facts-about-hymen.

    “Does a Woman Always Bleed When She Has Sex for the First Time?” NHS, www.nhs.uk/common-health-questions/sexual-health/does-a-woman-always-bleed-when-she-has-sex-for-the-first-time/. Consulté le 21 nov. 2022.

    Historique des mises à jour

    Version actuelle (16 mars 2023)

    Publié le (28 mars 2023)

    Dans cet article

      Essayer Flo app

      Sign up for our newsletter

      Our latest articles and news straight to your inbox.

      Thanks for signing up

      We're testing right now so not collecting email addresses, but hoping to add this feature very soon.